LE CYCLISME AU FÉMININ

13458670_1203160826402838_7132390463715122906_o

Le cyclisme au féminin, c’est une vision très personnelle et propre à chaque individu. Ce sport gagnant en popularité, on accueille de plus en plus de femmes au sein des compétitions amateures à professionnelles. Malgré que celles-ci n’aient pas encore atteint le même degré de popularité médiatique de la gente masculine, les femmes tracent bien leur chemin dans le monde du vélo. À chaque année, on peut compter de plus en plus de femmes à la ligne de départ des courses.

Mais qu’en est-il donc de ce choix, en tant que femme, d’entrer dans le monde compétitif ?

D’abord, laissez-moi vous rassurer qu’il n’en est rien d’un texte féministe. J’aspire à donner ma vision simple et humoristique. Je dois commencer par dire que mon sexe ne m’a jamais fait sentir inférieur à son opposé. Au Québec, nous sommes très bien accueillies au sein du monde cycliste.

En tant qu’athlète de la Fédération Québécoise des Sports Cyclistes, j’aimerais vous partager ma vision sur le monde du cyclisme au féminin :


13458772_995304453918171_534772561533000883_o

peppermint_lachine

Ce soir, mardi, il pleut à torrent. C’est probablement la température qui me fait rédiger ce topo. Habituellement à cette heure, je tourne autour du Parc Lasalle tentant tant bien que mal de me tailler une place au travers de mes adversaires. Le critérium des Mardis Cyclistes de Lachine est celui que je préfère. J’aime l’ambiance de fête qui y règne, les banderoles colorées, les nombreux spectateurs et le coup de fusil qui donne le départ. À chaque mardi, j’ai le cœur qui augmente sa cadence au rythme de l’aiguille qui parcourt son cadran.

Mais ce soir je n’y suis pas.

Je ne suis pas blessée, je ne suis pas trop fatiguée, je déteste juste la pluie.

13346187_1194178953967692_9143255130504321620_o

Cette raison peut être valable parce que la température n’est pas clémente. Mais ce n’est pas ce qui me dérange le plus; j’ai de la culpabilité.

Pourquoi j’éprouve de la culpabilité de ne pas participer à cette course ?
En tant que membre de la communauté du sport cycliste au féminin, je crois que je me suis donnée mention de ne jamais décevoir aucune d’entre elle. Quand une manque à l’appel, le reste du groupe se questionne de son absence. Quand une se blesse, on s’informe sur son état. Elles sont téméraires, mes coéquipières, sous cette pluie battante. Moi, je n’aime pas avoir de l’eau dans les yeux ni dans le fond de mon bib. À ma dernière course sous la pluie, j’avais de la morve partout sur le visage et un cracha dans ma lunette. Chic, me direz-vous…

convo

Depuis que je suis cycliste et que je m’entraine à devenir une athlète semi-professionnelle, mon mode de vie et mon corps ont changé. Des fois, je n’assume pas totalement les changements. Ni les commentaires qui viennent avec :

  • OK ! C’est pour ça que tu as des troncs d’arbre à la place des jambes !

    Comment ça tu fais autant de sport, mais que tu grossis quand même ?

Il y a des jours où j’accepte et je me remercie d’avoir des jambes aussi fortes. Puis d’autres moments où je fuis les miroirs pour essayer d’oublier qu’en deux ans, j’ai pris quatre tailles de pantalon. Dans ma garde-robe, j’ai gardé quelques modèles que « j’aspire remettre un jour ». Mais je sais bien qu’ils n’auront pas de second souffle puisque si vous me demandez ce que je choisi entre mon pantalon taille deux ou mon vélo, vous comprendrez que la question se répond à la deuxième option. Il y a plusieurs types de femmes cyclistes, je ne suis pas la seule avec ce problème où magasiner une paire de Jeans devient une prise de tête. Dans ma morphologie, je fais parti de celles qui prennent de la masse en masse. D’autres questions ?

J’aime mes bibs parce qu’ils sont extensibles. Mon ensemble de spandex et mes chaussures de cyclisme sont devenus ma tenue de ville. J’ai dorénavant plus de maillots de vélo que de vêtements civils.  Les lignes de bronzage causé par mon ensemble sont très démarqués. Ce « petit » détail amène toujours des regards moqueurs et des sourires en coin chez les passants. C’est une belle occasion de leur parler de ce qui me passionne et discuter de mon sport.

IMG_1333

En tant que femme, j’essaie de rester le plus féminine possible. J’aime me faire les ongles et je choisi mes couleurs selon mes humeurs. Je trouve que ça ajoute un peu de raffinement à mon déguisement de cycliste. J’essaie de garder mes cheveux lisses et bien attachés. En revanche, j’ai laissé tomber le mascara et les autres cosmétiques puisque même hydrofuge, ils finissaient toujours par s’étendre jusqu’à mes oreilles. Sur d’autres plates-formes,  j’ai vu des femmes qui courent avec du rouge à lèvres flamboyant. À première vue, je me suis dit que c’était un peu débile comme idée. Mais finalement avec du recule, je trouve très audacieux de révéler sa féminité ainsi. Pourquoi pas ? C’est même plutôt élégant.


Et soyons honnête, entre nous;

À chaque mois, mon cycle menstruel me ramène en chicane avec mon vélo. Je n’ai plus envie de rouler, je n’ai pas envie de souffrir, je boude, pour finalement remonter en selle et me réconcilier gentiment avec celui-ci. C’est idiot mais ces jours fatidiques chez la femme peuvent débalancer la relation amour/haine en l’espace de quelques minutes. Et vice versa !

Les menstruations ne sont jamais les bienvenues.

Les boutons aux aines non plus.

Les deux ensembles, c’est l’enfer !


De plus en plus d’équipes cyclistes exclusives de femmes affichent maintenant leurs couleurs. Ensemble, on développe un réseau et on se fait des amies. À l’extérieur des compétitions, je rencontre des femmes carriéristes et j’apprend sur le mode de vie de chacune d’entre elle. De la maman de famille à l’entrepreneure passant par l’urologue jusqu’à la coiffeuse, chacune d’entre nous se vide la tête sur son vélo.  On se rejoint et on roule ensemble pour s’entrainer ou s’amuser. C’est très agréable d’avoir des amitiés développées autour d’un sport puisque celui-ci rassemble automatiquement les gens (et les sexes) de tous les groupes d’âge. On s’encourage entre nous, on se motive et c’est ce qui fait du cyclisme au féminin un mouvement honorable.

13177680_1006831736074771_5890125118916204239_n

11412092_10153418947522184_4740240425784488447_o

Il n’y a aucune satisfaction meilleure que celle de l’accomplissement. Quand j’atteins un de mes objectifs, je m’encourage à continuer. Quand je vois les femmes autour de moi atteindre les leurs, je m’engage à pousser plus fort.

13312910_10153382906796525_7444901517335951238_n

Les femmes s’alimentent à la positive dans le sport. C’est une communauté ouverte et simpliste qui n’est pas aussi intimidante qu’elle peut en avoir l’air.

Quand on se retrouve toutes sur la ligne de départ, et qu’on rigole entre nous, on se rend bien compte qu’il n’est rien de plus que de jolies demoiselles ayant choisi le vélo pour se surpasser. Et sur les marches du podium, il y a toujours place aux félicitations.

Merci à toutes celles qui font partie du réseau et aux couleurs de votre équipe, à mes amies et aux futures coureuses des années à venir.

Je suis une femme, je suis cycliste et c’est le mode de vie que j’ai choisi.

*** N’hésitez pas à venir nous encourager au Mardi Cyclistes Lachine du 7 juin au 16 août 2016 (pause le 19 juillet). La course des femmes est à 18h.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit photo :
Jules Marchetti Photographie
Pété Photographie
Chat de Ruelle
Gophrette Power
Michel VanVorstenbos

One Comment

Add yours →

  1. Très belle description de ton existence chère LC. Félicitations. J,ai adoré ton histoire. Tu sais, ta vie dans l’ensemble ressemble à celle de beaucoup d’hommes qui partagent la même passion que toi, sauf pour tes fuites devant les miroirs et tes désagrément de femmes, parce que, nous aussi, on a des problèmes de boutons dans l’aine lol

    Tu as très bien rendu cette maladie d’être toujours sur son vélo plutôt que d’être ailleurs, d’être solidaire avec tes Girls et la fraternité que vous réussissez à tisser entre vous tous malgré la compétition sans merci que vous devez vous livrer une fois le coup de départ donné.

    Beaucoup de succès à toi dans tous tes projets -)

    Bob Coach la Gazelle

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :