FOIRE AUX AUTRES QUESTIONS

Via la page web ou par le biais des réseaux sociaux,  LC Coiffeure à vélo suscite les questionnements. J’ai pris le temps de recueillir les interrogations les plus pertinentes qui vont au delà du projet.
Voici les réponses aux autres questions les plus souvent demandées ;


 

LCFRONT

Quel type de clientèle fait affaire avec LC Coiffeure à vélo ?
– Tout le monde peut demander les services de LC Coiffeure à vélo. J’offre un service urbain, nouveau, simple et accessible à tous. Les clients potentiels sont surtout les gens d’affaires mais aussi ceux qui n’aiment pas passer des heures en salon, se stationner au centre-ville ou attendre sur une banquette que son coiffeur soit disponible… (etc!). Je me déplace, je vous coiffe et vous me recevez chez vous au même titre qu’un ami.

Laurie, tu fais de la coiffure à domicile. Est-ce qu’il t’arrive parfois d’avoir de mauvaises expériences ?
– C’est très rare mais pas impossible. Jusqu’à présent, je n’ai jamais eu de mauvaises expériences me demandant de quitter les lieux ou de refuser d’offrir mon service de coiffure. Certes, j’ai déjà eu des moments un peu moins plaisants, mais rien qui puisse remettre en question mon concept.
Je m’assure de choisir ma clientèle et je me laisse le libre choix de refuser une demande de service si je sens que je n’y serai pas à l’aise ou en sécurité.

Combien de kilomètres de vélo fais-tu en général par jour ?
– C’est très variable selon mon horaire. Je couvre un très grand territoire donc je peux me déplacer d’Est en Ouest et du Nord au Sud. En général, je fais entre 15 et 30 km par jour de travail. Mais cela ne compte pas mes entrainements à vélo qui font aussi partie de mon régime sportif quotidien.

Est-ce que tu travailles aussi dans un salon de coiffure ?
– Non. Je ne travaille plus en salon. C’est ma première saison où je peux me permettre de vivre complètement de cheveux et de vélo. Et c’est merveilleux !

Aimerais-tu avoir ton propre salon de coiffure ?
– C’est un projet sur la glace en ce moment mais qui, je l’espère, ne gèlera pas là trop longtemps. Bien sûr que j’aimerais avoir mon endroit. Cela me permettrait d’avoir un point central où tous et chacun pourraient me trouver et qui me donnerait une plus grande liberté de réalisation au niveau de la coloration et de l’expansion des services.
Dans mon idéal, mon salon pourrait accueillir de la clientèle sur place, mais aussi offrir le service à domicile. Ce qui accommoderaient tous les genres de clientèle !

Y a-t-il d’autres Coiffeurs à vélo qui travaillent avec toi ?
– Pas encore ! Je peux me permettre de faire rouler seule mon business. Mais rien ne dit que je ne ferai pas des doublons dans les années futures…

Est-ce que ton sac-à-dos est lourd ? Comment transportes-tu tout ton matériel ?
– Je me promène avec un sac-à-dos qui a été conçu sur mesure selon mes besoins. Les proportions du sac et ses compartiments m’assurent une répartition des poids qui protègent mon dos. Bien sûr, quelques fois, mon sac est si lourd que je dois mettre une partie de mon matériel sur un rack installé à l’avant de mon vélo.

Qu’est-ce que tu transportes dans ton sac* ?
– Voici une réponse en image;

Capture d’écran 2016-05-11 à 07.02.07

* Mon sac Caravel a été conçu sur mesure, selon mes besoins, avec tous les compartiments nécessaires pour le transport de mon matériel de coiffure. Pour plus d’informations sur Caravel Equipement, visitez la page FB.


La ville de Montréal est très achalandée en heures de pointe, roules-tu à ces heures ? Est-ce que c’est dangereux ?
– Comme tous sports, pour devenir bon, il faut pratiquer. C’est un peu le même principe quand je roule dans le trafic ou au travers des piétons en heures de pointe. En tant que cycliste, j’ai appris à avoir une vue d’ensemble et à me sentir très à l’aise au travers des voitures. J’évite les endroits propices aux collisions et/ou aux emportiérages et je n’emprunte pas toujours les pistes-cyclables. Tout en restant très prudente, je suis le courant des voitures et tout ce passe très bien. Bien sur, je porte toujours mon casque puisque nous ne sommes pas à l’abris de rien et oui, en toute humilité je vous dirai qu’il m’est déjà arrivé de me faire frapper par une voiture et d’accrocher un piéton. C’est le métier qui entre !

Que fais-tu quand il pleut ?
– Je ne suis pas fait en chocolat, mais je suis un peu capricieuse. Je sors quand le ciel se couvre mais si la pluie tombe à torrent, je me permets de reporter un rendez-vous ou de me déplacer avec ma voiture.
Eh oui, j’ai une voiture !!!!!

Que fais-tu quand tu as une crevaison ou un bri mécanique sur ta bicyclette ?
– Je le répare. Parfois, ça peut me causer un peu de retard, mais habituellement ça va. J’ai aussi ma shop de vélo attitré, CL Cycle, qui s’assure quotidiennement de l’entretient de mon Bassi ce qui limite les bris mécaniques.
Sinon, j’ai tous les outils de réparation et plusieurs tripes de remplacement dans mon sac.

IMG_0503.jpg

Pourquoi y a-t-il un E à Coiffeure ?
– La prononciation du mot coiffeuse m’a toujours fait grincher des dents. Peut-être parce qu’un certain tabou plane autour du métier et qu’on associe souvent la coiffeuse avec la « kéffeuse ». J’ai choisi de faire de mon métier un art et de m’accorder le droit d’être une artiste coiffeure et non pas une kéffeuse de série B ou un meuble (une coiffeuse).
Il ne faut pas trop chercher à décortiquer, la faute est volontaire et ce n’est que pour me faire sentir bien et professionnelle dans mon métier.

Comment un rendez-vous se passe-t-il ?
– Après avoir réservé votre place sur mon horaire en ligne, il vous suffit simplement de suivre les instructions envoyées par courriel et attendre que j’arrive à votre porte. Les rendez-vous se passe de la même façon qu’en salon. Je vous consulte, je coupe, je sèche et on jase. Simple, rapide, confortable et fun !

Comment rinces-tu les colorations ?
– Le service de coloration est offert seulement si une consultation a été fait et que le rendez-vous a été approuvé par moi-même. Ça se passe comme en salon, à l’exception que nous passons tout le temps de pause ensemble, à jaser.
Pour rincer la couleur, plusieurs options s’offrent à nous. Certains préfèrent le lavabo de cuisine, d’autre la douche téléphone et pour certains, ils prendront un temps d’intimité pour faire d’une pierre deux coups et se doucher au complet.
Ce n’est pas le service d’appoint d’un salon de coiffure, mais cela vous rappellera assurément votre jeune temps quand maman vous lavait les cheveux dans l’évier de la cuisine.

Qui est-ce qui fait tes cheveux?
– Ah! (rires) Heum…. J’ai transformé mon chum en coloriste amateur. C’est lui qui applique ma coloration – sous mes bons conseils évidemment!
Et je coupe mes pointes moi-même dans la salle de bain.
Cordonnier mal chaussé vous me direz? Une chance que je porte un casque 85% du temps ! (je rigole)

Que fais-tu quand tu n’as pas de client? 
– Le plus souvent, je rentre à la maison. Mais quand je me trouve trop loin de chez moi, je m’arrête flâner dans un café où je prend le temps de jouer à la secrétaire et répondre aux messages, courriels, téléphone que j’ai reçu. Aussi, comme présentement, je travaille sur mon blog ou mon site web.
Bref, je n’arrête jamais !!

Es-tu fatiguée à la fin de la journée?
– Oui. Mais beaucoup moins que lorsque je travaillais en salon. En faisant ce que j’aime et en travaillant à mon compte, je peux moduler mon horaire et me laisser des temps de repos. Cet avantage me permet d’être plus efficace et enthousiaste au boulot. Aussi avec les déplacements à vélo, je ne peux pas me permettre une grande fatigue sous peine d’être moins alerte sur la route. Je suis donc en plein contrôle de mon bonheur professionnel;  y’a rien de mieux que de faire ce que l’on aime.

Quelles sont les POUR et les CONTRE de LC Coiffeure à vélo?
– Je me plais à dire que j’ai su mixer le passionnel avec le professionnel. Ce qui est, pour ma part, un très gros avantage. Le concept me permet aussi d’avoir une approche différente et beaucoup plus intime avec ma clientèle. Comme je rentre dans leur intimité, il est de ma responsabilité d’avoir une approche respectueuse dans le « nid » des gens. C’est très gratifiant d’avoir la confiance et de se savoir la bienvenue dans leur maison.
En contre partie, LC Coiffeure à vélo ne me permet pas de faire plusieurs clients en même temps. C’est « un à la fois » et je dois prévoir mon temps de déplacement à l’horaire. Ce déplacement d’ailleurs, en jour chaud , me laisse parfois plein de sueur. Ce qui m’amène à ne plus savoir comment m’habiller. Ce n’est pas un si gros point négatif puisque de toute façon, je sens toujours bon (!) mais ce peut-être un peu gênant. J’évite les gris, les jeans et je traine toujours un t-shirt de rechange. Aussi, je dois mentionner que je n’aime pas particulièrement la pluie, le vent et monter du sud au nord. Mais ce ne sont que des caprices!

J’ai l’impression de t’avoir déjà vu quelque part? Est-ce qu’on se connait ?
– Non. Sauf sous certaines circonstances peut-être mais si vous avez l’impression de m’avoir déjà vu, c’est que vous avez écouté Un Souper Presque Parfait à Vtélé. J’ai participé à la célèbre émission deux fois. J’ai aussi eu la chance de faire quelques émissions de télé en annexe comme Sushis à la folie sur le canal Zeste et une parution à l’émission de métamorphose de Jean Airoldi sur Canal Vie.
Il y a aussi eu une vague médiatique autour de LC Coiffeure à vélo qui m’a donné beaucoup de visibilité dans les journaux et magazines provinciaux.

J’aime ton vélo. J’aimerais en avoir un semblable.
– C’est vrai qu’il est chouette! Ce beau vélo jaune pimpant est un vélo Bassi de modèle Tokyo-Roma designé par des gens d’ici, à MontréalLe cadre en acier est rigide et confortable pour les conditions des routes de la ville. Ce qui est bien avec ce vélo urbain, c’est qu’en plus de m’accompagner partout, il est super polyvalent ! Je peux donc le moduler à ma guise et lui rajouter un rack à l’avant pour le transport des objets plus lourds et aussi l’utiliser en hiver.
Vous trouverez ces vélos abordables chez CL Cycle. Passez les voir et aussi découvrir les autres modèles disponibles.

LC2016

LCBASSI2016

Caractéristiques du vélo Bassi

Cadre & fourche: Bassi Tokyo-Roma
Roues: Génériques sans-nom
Pneus: Thickslick 25mm
Pédales: Flat pédales avec courroies Pedalbelt
Selle: Brooks Flyer
Accessoires: Cup holder pour café & rack avant Origin8 classique cargo HD

IMG_0616


** Photos par le plus qu’adorable Rémi Fagnan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :