AUX LECTEURS DU 24H

 « La critique est constructive et je suis armée béton pour l’accueillir et évoluer avec elle. »

Capture d’écran 2016-01-17 à 19.12.04

Vous êtes dans le métro, café en main, journal ouvert et vous tombez sur cet article qui pique votre curiosité. Si vous lisez ces mots, c’est que j’ai réussi, en quelque sorte, à vous intriguer suffisamment pour que le curseur de votre souris en vaille le clic.

Il est dit que l’on bénéficie des 30 premières secondes lors d’une rencontre pour faire bonne impression. Ces précieuses secondes sont essentielles afin de donner envie à l’interlocuteur et susciter son intérêt. À l’époque du « zapping » que nous connaissons aujourd’hui, l’autre peut rapidement nous swipe-left et passer au prochain profil. Donc pour vous donner l’envie, il faut d’une part que je donne des mots et d’autre part que ces mots eux-mêmes soient pleins de vie.

Ma mission ici, c’est de vous tenir en haleine suffisamment longtemps pour que nos 30 premières secondes suffisent à vous donner l’envie d’en connaître d’avantage sur la fille ( à l’occurence moi-même ) derrière LC Coiffeure à vélo et Bike Hair Day – Le blog.

J’ai donc pensé vous écrire personnellement pour vous remerciez de prendre ce temps de lecture et vous souhaitez la Bienvenue sur mon parallèle. La mission du blog est simple ; d’abord j’y raconte l’essence même de LC – lire aussi: La naissance de LC – et ensuite, j’y rajoute ma touche personnelle sur mes aventures entre mon vélo, mon job et moi-même.

LC

Donc, j’ai rencontré Caroline, journaliste pour 24H, au Café Larue & fils (un des meilleurs de la ville, je vous le confesse) et c’est entre deux cafés qu’on a discuté tranquillement de mon projet pour qu’elle puisse rédiger son topo. C’est une belle histoire qu’est LC Coiffeure à vélo parce que c’est simple, sans prétention et accessible. À ma grande surprise, en mettant sur pied le projet, je suis devenue entrepreneure malgré moi. Je n’ai que conjugué ce qui faisait une évidence dans ma vie : ma passion et mon boulot. Ne dit-on pas qu’il est essentiel d’aimer son travail au point de ne pas avoir l’impression de bosser ? L’idée ici n’est pas seulement d’offrir un service. Au delà de la coiffure, il y a aussi ce besoin d’être une image positive pour ma communauté. En d’autres mots : je ne fais pas juste « couper des poils su’ mon bike« , je fais aussi du vélo mon sport compétitif, mon moyen de transport et un bel intermédiaire pour faire de nouvelles rencontres. Le mixe donne des aventures qui, je dois le dire, sont fortes intéressantes et divertissantes.

Comme un inconnu est un ami que je ne connais pas encore, j’utilise le réseau social ainsi que ma monture à deux roues pour vous rencontrer, vous parler et apporter une ouverture et une connexion avec les gens de la métropole. C’est un besoin essentiel pour moi, et un divertissement pour vous. La critique est constructive et je suis armée béton pour l’accueillir et évoluer avec elle. Après tout, vous aurez surement la chance de me croiser sur la route, dans les cafés ou partout au centre-ville. Et n’allez pas penser y rencontrer une fille timide, tout au contraire, je parle fort, je ris trop et je serai toujours contente de partager mes aventures avec vous !

Au plaisir.
Laurie

Besoin d’une coupe de cheveux ? C’est par ici !
FB – LC Coiffeure à vélo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :